Les accidents du travail en hausse de 2,9% en 2018 (Assurance maladie)

PARIS, 3 décembre 2019 (AFP) – Le nombre d’accidents du travail a augmenté de 2,9% en 2018, « avec 651.103 nouveaux sinistres reconnus », a annoncé mardi l’Assurance maladie, qui estime que « la reprise économique explique en grande partie cette tendance à la hausse ».

Mais « la fréquence des accidents du travail reste stabilisée à un niveau historiquement bas, autour de 34 accidents du travail pour 1.000 salariés depuis 5 ans, alors qu’elle était à 45 accidents pour 1.000 salariés il y a 20 ans », souligne l’Assurance maladie dans un communiqué.

Si « tous les secteurs participent à l’augmentation du nombre d’accidents du travail », la hausse est « plus forte dans les activités de service dont l’intérim et l’aide et soins à la personne (+5%) », devant les industries du bois, de l’ameublement, du papier-carton (+4,5%), selon elle.

La progression des accidents du travail est « moins marquée » dans d’autres secteurs, comme le BTP (+1,9%), le transport (+2,4%) ou l’alimentation (+2,4 %).

Le nombre d’accidents de trajet a bondi l’an dernier, grimpant de 6,9% par rapport à 2017. Ce sont les « conditions météorologiques » qui ont provoqué cette hausse, « concentrée sur les mois d’hiver et les régions les plus touchées par les intempéries », explique l’Assurance maladie.

« Après trois années de baisse », le nombre des maladies professionnelles nouvellement reconnues a augmenté de 2,1% en 2018, « avec 49.538 cas reconnus ». Cette progression « est liée à celle des troubles musculo-squelettiques (TMS) », en hausse de 2,7% et qui représentent 88% de l’ensemble de ces maladies.

Bondissant de 23%, les affections psychiques liées au travail « continuent leur hausse avec 990 cas reconnus (soit environ 200 de plus qu’en 2017) », tandis qu’il y a eu 1.800 cas reconnus de cancers professionnels en 2018, un nombre « stable depuis 2015 ».

L’Assurance maladie note une baisse de 8,3% des maladies liées à l’amiante, « essentiellement due aux plaques pleurales ».

En termes de prévention, « trois risques responsables d’une majorité d’accidents du travail et de maladies professionnelles (AT/MP) concentrent les actions »: les troubles musculo-squelettiques, les risques chimiques, ainsi que les chutes dans le BTP.

« Des programmes d’accompagnement, du diagnostic aux solutions, sont proposés aux entreprises pour protéger la santé de leurs salariés » et des actions de terrain sont menées. Ainsi, « les caisses régionales de l’Assurance maladie-Risques professionnels ont effectué des visites dans près de 50.000 entreprises en 2018, dont 80% » avaient « moins de 100 salariés ».

er/lum/ao