Les artisans du bâtiment de plus en plus confiants après un 2e trimestre dans le vert

 PARIS, 21 juillet 2016 (AFP) – Après un début d’année encourageant, l’activité de l’artisanat du bâtiment a continué à s’améliorer au deuxième trimestre, annonce la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb), qui table désormais sur un second semestre « en croissance ».

D’avril à juin, l’activité a globalement progressé de 1%, se redressant davantage dans le neuf (+2%) que dans l’entretien-rénovation (+0,5%), selon les chiffres publiés jeudi.

L’organisation patronale table désormais sur une activité en progression de 0,5% à 1% cette année, après un recul de 2% en 2015.

« Les deux premiers trimestres 2016 viennent interrompre 15 trimestres de baisse d’activité dans le bâtiment », souligne Patrick Liébus, le président de la confédération.

« La faiblesse des taux d’intérêt, le dynamisme des mises en chantier et des ventes de logements anciens » ainsi que les aides publiques (CITE, Prêt à taux zéro élargi à l’ancien, éco-PTZ) pour la rénovation énergétique « permettent d’envisager un second semestre 2016 en croissance », dit-il.

Mais ce « sous réserve évidemment que ces différents dispositifs soient maintenus », estime le président de la Capeb.

Ce sont les entreprises de 10 à 20 salariés qui bénéficient le plus de la reprise, avec une hausse d’activité de +2% en volume contre +1% pour les structures de moins de 10 salariés.

Les carnets de commande « continuent à se remplir » puisqu’ils représentent désormais 81 jours de travail, soit 5 jours de plus que le trimestre précédent et 9 jours de plus qu’un an plus tôt.

L’entretien-rénovation devrait profiter dans les prochains mois de « la reprise importante de la vente de logements anciens » (+19 % sur un an, à 830.000 ventes), « en suscitant des travaux de rénovation portés par des taux d’intérêts historiquement bas ».

Quant à l’emploi, il recule encore de 0,9% sur un an, pour s’établir à 691.134 salariés au premier trimestre, même s’il s’améliore dans les entreprises du BTP de moins de 20 salariés, souligne la Capeb.

« Il est important de noter que pour la première fois depuis deux ans, le nombre d’entreprises envisageant d’embaucher (10% contre 4% au premier trimestre 2015) est supérieur au nombre d’entreprises envisageant de licencier ou de ne pas renouveler des contrats (2%, le plus faible depuis le 1er semestre 2013) », dit la confédération.

Celle-ci table en conséquence, « pour la première fois depuis 5 ans, sur une stabilisation de l’effectif salarié » de l’artisanat du bâtiment.

Par régions, la reprise est « plus significative dans le Grand Ouest, portée par la Bretagne (+3%) et les Pays-de-la-Loire (+2%), note la Capeb.

Les Hauts de France affichent également « un certain dynamisme » (+2%), alors que le Centre-Val de Loire (+0,5%), l’Ile-de-France et la Bourgogne-Franche-Comté (0%) sortent tout juste du rouge.

ref/sl/fm