Les dératiseurs de la Ville de Paris en grève mardi

PARIS, 13 mars 2017 (AFP) – Les agents chargés de la dératisation de la Ville de Paris, qui a lancé l’hiver dernier une offensive contre les rats, seront en grève mardi à l’appel de la CGT et de FO pour davantage d’effectifs et l’obtention de primes, a-t-on appris lundi de source syndicale.

Les syndicats du service « Faune et actions de salubrité », chargé de la dératisation et des désinfections, ont dénoncé dans un communiqué la « dégradation » des conditions de travail des quelque 60 agents, et la « rigueur budgétaire affectant le service dans un contexte de fortes attentes » de la part d’Anne Hidalgo, maire PS de la capitale.

Effectivement sur le terrain, « il n’y a qu’1,8 agent par arrondissement », insistent-ils dans un communiqué, demandant « comment lutter contre le fléau des rats si le département continue à supprimer des postes d’agents ».

Selon la CGT, le service a supprimé 14 postes depuis un an et demi.

L’exécutif parisien a rappelé pour sa part qu’un renforcement des moyens avait été décidé dans le cadre du nouveau plan propreté annoncé dimanche, avec une enveloppe supplémentaire de 1,5 million d’euros pour la lutte contre les rats. Quatre postes d’encadrement et 90.000 euros pour les heures supplémentaires sont également budgétés.

La mairie de Paris a lancé en fin d’année dernière un plan de dératisation, avec des fermetures de parcs et jardins pour lutter contre les rats qui prolifèrent dans des lieux emblématiques comme le Champ-de-Mars.

ff/lum/jcc