Les entreprises de plus en plus satisfaites des services de Pôle emploi

PARIS, 20 juillet 2016 (AFP) – Sept entreprises sur dix se disent satisfaites des services de Pôle emploi, un taux en nette hausse, selon un baromètre Ipsos présenté mercredi au Conseil d’administration de l’opérateur, qui y voit le résultat du déploiement en 2015 d’équipes spécialisées.

Fin juin, le taux de satisfaction des entreprises vis-à-vis de Pôle emploi a atteint 70,9%, soit 6 points de plus que fin 2015 (65%). Cet indicateur dépasse l’objectif que l’opérateur s’est fixé conjointement avec l’État et l’Unédic (70%) pour 2016.

Cette « belle évolution » est « en particulier liée » au déploiement de 4.200 conseillers en charge des relations avec les entreprises, qui s’est achevé en juillet 2015, estime-t-on à Pôle emploi. « Les entreprises voient bien qu’elles ont à faire à des personnes qui sont devenues des spécialistes de leur sujet et qui connaissent bien leurs attentes en matière de recrutement », ajoute-t-on.

En revanche, la satisfaction est moins élevée chez les demandeurs d’emploi, elle est même en légère baisse: 64,4% fin juin, après 65% fin 2015. Cet indicateur reste en-deçà de la cible de 67% établie avec l’Etat et l’Unédic pour 2016.

Mais Pôle emploi s’attend « à un rebond de satisfaction d’ici la fin de l’année », grâce à « des évolutions lourdes du réseau », comme la « dématérialisation des inscriptions et de l’indemnisation » et « la plus grande personnalisation de l’accompagnement ».

La satisfaction des demandeurs d’emploi est plus forte (71,2%) en ce qui concerne « les informations sur les sujets liés aux allocations ». La cible pour 2016 (71,5%) est quasiment atteinte.

Un autre indicateur confirme les bonnes performances de Pôle emploi en matière d’indemnisation : à fin juin, 94,6% des demandeurs d’emploi avaient obtenu leur premier paiement d’allocations dans les délais, contre 93% fin 2015. Ce résultat dépasse l’objectif (93,5%) pour 2016.

Selon Pôle emploi, cela témoigne notamment de « la bonne qualité de notre processus de dématérialisation » des demandes d’indemnisation, mise en oeuvre récemment.

L’opérateur est également dans les clous concernant l’accompagnement intensif, qui bénéficiait à 472.181 demandeurs d’emploi fin juin, nettement au-dessus de l’objectif de 400.000 fixé pour 2016.

jah/jg/fm