Les patrons se sentent mal-aimés des jeunes (sondage)

PARIS, 5 novembre 2015 (AFP) – Deux patrons sur trois pensent que les jeunes ont une mauvaise image d’eux, malgré le fait que, selon eux, les entreprises leur « laisse leur chance », selon un sondage OpinionWay pour Agefa PME publié jeudi.

Les jeunes ont-ils une bonne image des patrons d’entreprises en France ? « Non », répondent 62% des dirigeants. Selon eux, les jeunes auraient également une mauvaise image de l’entreprise de manière générale (53%).

Une affirmation démentie par les principaux intéressés dans une précédente enquête OpinionWay-Agefa PME publiée en mai, dans laquelle les jeunes, âgés de moins de 30 ans, assuraient aimer l’entreprise (81% de bonnes images), mais pas les patrons (53% de mauvaises images).

Les chefs d’entreprises avancent plusieurs explications pour expliquer le désamour dont ils souffrent: « le stéréotype du patron qui exploite ses salariés » (26%), le fait qu’ils sont « vus comme ceux qui gagnent beaucoup d’argent dans notre société » (16%) et leur « mauvaise image dans les médias/la société » (14%).

Et selon eux, cette mauvaise image n’est pas méritée, puisque les entreprises, assurent 66% des patrons, « laissent leur chance aux jeunes » et « sont adaptées aux nouvelles générations ».

Le sondage interroge aussi les dirigeants d’entreprises sur l’image qu’ils ont, eux, des jeunes.

S’ils leur reconnaissent un principal atout, « la maîtrise des outils numériques » (61%), ils leur reprochent « un comportement un peu rebelle » (58%) et « un sens du devoir plus faible, moins d’envie de se sacrifier pour son travail » (52%).

Les patrons reconnaissent toutefois que les jeunes peuvent « insuffler des idées neuves » (70%) et qu’ils « s’intègrent facilement au sein des équipes » (86%).

Sondage réalisé par téléphone du 18 septembre au 7 octobre auprès d’un échantillon représentatif de 402 dirigeants d’entreprises, constitué selon la méthode des quotas.

Agefa PME est un organisme créé par la CGPME pour promouvoir l’enseignement professionnel.

jah/bow/gib