Les personnels hospitaliers veulent être visibles le 17 décembre

PARIS, 11 décembre 2019 (AFP) – Les personnels hospitaliers, déçus par le « plan d’urgence » présenté par le gouvernement en novembre, espèrent se faire entendre le 17 décembre, même si leur mobilisation prévue ce jour-là risque d’être éclipsée par une nouvelle journée d’actions contre la réforme des retraites.

« En termes d’organisation, ce serait difficile de faire un cortège uniquement pour la santé », a indiqué mercredi Bruno Lamy, secrétaire général adjoint de la CFDT santé sociaux, lors d’une conférence de presse.

« On va quand même faire en sorte d’être visibles, mais dans le cortège général. Le risque, c’est qu’on soit un peu noyés dans le mouvement », a-t-il estimé.

« Nous avons la volonté d’une apparition d’un cortège hospitalier unitaire », a souligné Olivier Youinou, de SUD santé. « L’idéal, ce serait que l’union syndicale donne une place privilégiée au secteur hospitalier, c’est-à-dire en tête de cortège », a-t-il poursuivi.

« A minima, on rejoindra le cortège de la manifestation pour rendre visible notre secteur », a résumé Mireille Stivala, de la CGT santé action sociale.

Pour Michèle Leflon, de la Coordination nationale des hôpitaux et des maternités de proximité, « il n’y a pas d’antagonisme avec le mouvement contre la réforme des retraites, la question c’est +comment on va travailler pour mettre en valeur notre mouvement+ ».

Plusieurs milliers de personnels hospitaliers ont défilé partout en France le 14 novembre. Un quart des médecins hospitaliers et plus d’un paramédical sur dix étaient en grève. Cette fronde, partie en mars de services d’urgences parisiens, s’est étendue à tout le pays.

Après huit mois de crise dans les hôpitaux publics, le gouvernement a annoncé le 20 novembre une rallonge budgétaire et une reprise de dette étalées sur trois ans, ainsi que des primes pour les personnels.

Pas convaincus par ce « plan d’urgence », les collectifs Inter-Urgences, Inter-Hôpitaux et les syndicats de la fonction publique hospitalière avaient fixé au 17 décembre une journée nationale de grève et de manifestations.

riw/bfa/nm