Les prix à la consommation sont restés stables en février

PARIS, 20 mars 2018 – En février 2018, l’évolution de l’indice des prix à la consommation de l’ensemble des ménages en France (métropole et DOM) est nulle, indique l’Insee le 15 mars, dans une note .

Sur un an, l’inflation atteint 1,2 %. Les prix hors tabac ont suivi l’évolution de l’indice d’ensemble sur le mois (0,0 %) et ont augmenté de 1,1 % sur l’année. L’indice d’inflation sous-jacente recule de 0,4 % en février et augmente de 0,8 % en glissement annuel. Quant aux prix à la consommation harmonisés (IPCH), permettant les comparaisons entre pays européens, ils sont également stables sur le mois et en hausse de 1,3 % sur un an.

Légère hausse des prix des services

Les prix des services augmentent en février de 0,1 %, après + 0,2 % en janvier. Les prix des services liés aux transports progressent fortement, de 1,8 % tandis que ceux des communications et autres services sont stables. Sur un an, les prix des services sont en hausse de 1,1 %, en diminution de 0,2 point par rapport à janvier. Cette décélération résulte du ralentissement « marqué » des prix des services d’hébergement (+ 0,1 % sur un an, après + 4,9 %), en lien avec le décalage vers janvier des vacances scolaires. Par ailleurs, observe l’Insee, la baisse des services de communication s’accentue en février (− 0,9 % sur un an, après − 0,2 %). En revanche, les prix des transports rebondissent (+0,4 % sur un an, après − 0,2 %) dans le sillage des prix des transports aériens (+ 1,0 %, après, − 3,3 %).

Recul des produits manufacturés et de l’alimentation

En février, les prix des produits manufacturés reculent de 0,3 %. Sur un an, ils augmentent légèrement (+ 0,1 %), « une première depuis décembre 2012 ». Selon l’Insee, cette faible hausse s’explique par une nette accélération des prix de l’habillement et des chaussures (+ 1,1 % sur un an après + 0,4 %), ceux des vêtements pour femmes baissant moins que l’an dernier (− 2,6 % sur le mois contre − 4,3 % en février 2017).

S’agissant des prix de l’alimentation, ils sont en repli de 0,1 % en février (+ 0,3 % en janvier). Les prix des produits frais diminuent pour la première fois depuis août 2017 (− 1,3 % sur un an, après + 1,8 %), en lien avec le recul marqué des prix des légumes frais (− 5,6 % sur un an, après + 1,4 %) et la baisse plus prononcée de ceux des poissons frais (− 1,2 %, après − 1,0 % en janvier). Les prix des autres produits alimentaires sont en hausse de 0,1 % sur le mois et de 1,2 % sur un an.

Stabilité des prix de l’énergie

Après une hausse de 0,5 % en janvier, les prix de l’énergie sont stables en février. Sur un an, ils progressent de 5,2 %. Les prix des produits pétroliers ralentissent pour le troisième mois consécutif (+ 7,1 % sur un an, après + 7,9 %), du fait d’une nette décélération des prix du gazole (+ 8,7 % sur un an après + 9,4 %). En revanche, les prix du gaz de ville (+ 6,1 % sur un an après + 4,4 %) et dans une moindre mesure de l’électricité (+ 2,1 % sur un an, après + 1,7 %) accélèrent en février.