Les salariés de L’Equipe refusent de négocier des baisses de salaires et de RTT

 PARIS, 17 juin 2020 (AFP) – Les salariés de L’Equipe ont fait part à leur direction mercredi de leur refus de voir salaires et RTT diminuer, après l’annonce la semaine dernière d’un projet d’accord de performance collectif prévoyant ce type de mesures.

« Depuis des années, nous avons fourni beaucoup d’efforts et subi une dégradation permanente de nos conditions de travail. Dans le même temps, les plans sociaux se sont enchaînés », affirme ce courrier signé par 225 salariés issus de tous les titres et services du groupe l’Equipe.

« Après avoir fait le maximum pendant le confinement/déconfinement pour proposer un contenu à la hauteur de nos titres, alors que nous sommes éloignés les uns des autres, nous avons découvert avec stupeur, colère et écoeurement les sacrifices imposés par le projet d’accord de performance collective », poursuit le courrier.

« Nous refusons que la direction touche à nos salaires, à nos jours de RTT. Nous ne participerons pas non plus aux réunions d’information programmées ces prochains jours », déclarent les salariés, soutenus dans leur démarche par « un nombre important et significatif de pigistes ».

« Nous faisons toute confiance à nos élus, seuls légalement habilités à nous représenter auprès de la direction », conclut le courrier.

La semaine dernière, la direction du groupe de presse sportive a annoncé son intention de négocier un accord prévoyant une baisse annuelle des salaires de l’ordre de 10% et une baisse du nombre de RTT (de 22 à 6) avec la mise en place d’un forfait jour, s’engageant en contrepartie à ne procéder à aucun licenciement économique pour la période 2020/2024.

Le groupe, qui édite le journal L’Equipe, L’Equipe Magazine, Vélo Magazine, France Football, Sport & Style mais aussi la chaîne de télévision L’Equipe, emploie environ 700 salariés.

sr/fpo/cbn