Les syndicats opposés à la loi Travail appellent à « amplifier » la mobilisation

PARIS, 8 juin 2016 (AFP) – Les syndicats et organisations de jeunesse opposés à la loi Travail ont appelé une nouvelle fois mercredi soir à « amplifier » la mobilisation, lors de la journée d’action nationale du 14 juin et lors de journées d’actions locales les 23 et 28 juin.

L’intersyndicale (CGT, FO, Solidaires, FSU, Unef, Fidl et UNL) « juge incompréhensible et inadmissible (…) que le président de la République ne réponde toujours pas au courrier des sept organisations qui demandent à être reçues afin de faire valoir leurs propositions », a-t-elle souligné dans un communiqué, à l’issue d’une réunion destinée à préparer la journée du 14 juin.

Réaffirmant que le projet de loi Travail, dont elles veulent le retrait, « n’est pas acceptable », ces organisations « appellent à amplifier les grèves et les actions ».

Elles invitent les salariés, chômeurs, retraités, étudiants et lycéens à poursuivre les actions, notamment le 23 juin, date du vote au Sénat, sous formes de grèves ou rassemblements organisés localement, ainsi que le 28 juin, jour de remise de la votation citoyenne aux préfectures et à la présidence de la République.

Elles appellent à participer « massivement » à la grève et à la manifestation du 14 juin à Paris et annoncent qu’elles se réuniront de nouveau le 15.

paj/db/aro