Loi travail: Hollande exclut un retrait du texte, mais admet qu’il y aura « forcément » des « corrections »

MOISSY-CRAMAYEL, 10 mars 2016 (AFP) – François Hollande a exclu jeudi un retrait du projet de loi sur le travail, car il n’est pas encore présenté, mais a reconnu qu’il y aurait « forcément » des « corrections à établir » et souligné que « le CDI doit être la voie normale pour entrer dans l’entreprise ».

« On prépare un texte (…) qui n’est pas encore connu (…) il va être présenté au Conseil des ministres le 24 mars c’est sur ce texte que le Parlement aura à se prononcer. L’idée n’est pas de retirer ce qui n’a pas encore été adopté, présenté », a-t-il affirmé lors d’une visite d’entreprise en Seine-et-Marne suivie d’une table-ronde.

« La loi peut être améliorée, il y a forcément des éclaircissements à donner, des corrections à établir par rapport à ce qui pouvait être mis dans une première intention », a-t-il dit.

« Si une concertation a été engagée à ma demande, c’est bien pour apporter tous les éclaircissements, toutes les précisions, lever des inquiétudes, améliorer encore le dispositif pour permettre de convaincre tout en en gardant l’esprit », a-t-il insisté.

« L’esprit, c’est qu’il y ait plus d’embauches dans notre pays, plus d’emplois et plus de jeunes qui rentrent en CDI », a-t-il ajouté.

Interrogé sur la taxation des CDD, il a répondu: « taxer les CDD, ce n’est pas dans le texte aujourd’hui ».

« Il faut répondre aux inquiétudes », a-t-il répété. La jeunesse, « c’était ma priorité et elle ne changera pas », a-t-il dit. « Jusqu’à la fin du quinquennat, la jeunesse aura autant qu’il est possible des ressources qui seront dégagées pour elle, parce qu’elle est notre avenir »

swi-dec-glr/bma