Loi travail: Le Guen prévient que le texte ne bougera plus

PARIS, 4 juillet 2016 (AFP) – Le ministre des Relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen, assure que le gouvernement ne « dénaturera pas le projet » de loi travail, quitte à passer à nouveau mais plus rapidement par un 49-3.

A la veille du retour du texte devant l’Assemblée nationale, M. Le Guen explique au Monde daté de mardi que « le gouvernement en est à sa quatrième version, le texte a encore bougé ces derniers jours ». Il n’est pas question de « renoncer à la philosophie de son projet principalement sur les accords d’entreprises qui sont un élément essentiel de la modernisation du dialogue social », argumente-t-il.

Pour lui, les « gestes significatifs » du gouvernement justifient que les opposants à la loi « ne soient plus sur le retrait ou le rejet ».

Soucieux que la gauche échappe au « désir malsain d’exposer ses divisions », il souhaite un recours rapide au 49-3 à l’Assemblée.

« Nous avons eu une très mauvaise expérience en première lecture » au mois de mai, rappelle le ministre. « La droite s’est débrouillée pour disparaître dans le débat, la discussion a été monopolisée par l’obstruction d’une partie de la gauche. Personne n’a envie de revivre ça », décrit-il.

M. le Guen déplore encore le double « procès d’intention » fait au texte défendu par la ministre du Travail, Myriam El Khomri. « Pour certains il est trop libéral; pour d’autres il ne l’est pas assez », analyse-t-il ajoutant que « ces deux oppositions contraires ne font pas une opposition qui légitime l’abandon du texte ».

lum/glr/jcc