L’opinion des Français envers les syndicats restent mauvaise (sondage)

PARIS, 1 mai 2016 (AFP) – Plus de six Français sur dix ont une mauvaise opinion des syndicats et moins de cinq sur dix leur font confiance pour agir dans l’intérêt des salariés, montre un sondage publié dimanche, réalisé par BVA pour Orange et iTELE.

A la question « globalement avez-vous une bonne, plutôt bonne, plutôt mauvaise ou très mauvaise opinion des syndicats de salariés », 64% disent avoir une mauvaise opinion et 35% une bonne.

Cependant, le pourcentage de bonnes opinions est en progression de quatre points en deux ans, souligne BVA.

Font-ils « confiance aux syndicats pour agir dans l’intérêt des salariés »? 49% répondent positivement et autant négativement. Mais pour agir dans l’intérêt des salariés, les personnes interrogées font encore moins confiance aux chefs d’entreprise (66% de non, 32% de oui) et au gouvernement (79% de non, 18% de oui).

58% des personnes interrogées préféreraient que le gouvernement prenne davantage en compte les revendications des syndicats de salariés.

Dans le détail, la CFDT recueille 41% d’opinion positive, Force ouvrière 29%, la CGT 27%.

La CFDT reste également le syndicat dont le plus de Français se sentent « le plus proche » mais elle perd du terrain (46% en 2016, 48% en 2014). La CGT monte, avec 23% d’opinion favorable contre 17% en 2014, de même que FO (18%, 17% en 2014).

Une question a été posée précisément sur la CGT: « pour chacun des qualificatifs suivants, dites-moi s’il s’applique plutôt bien ou plutôt mal à la CGT » (utile, courageuse, proche des réalités du terrain, qui représente bien les salariés, ouverte au dialogue). Les réponses montrent que son image a progressé par rapport à 2014: 42% jugent le premier syndicat français utile (38% en 2014), 39% courageuse (25% en 2014) et 38% proche des réalités du terrain (33%).

Sondage réalisé les 28 et 29 avril auprès de 1.116 personnes âgées de 18 ans et plus, auprès d’un échantillon représentatif de la population.

bow/jg/ggy