Macron: la fin des pensions de réversion, « une rumeur malsaine, visant à faire peur »

VERSAILLES, 9 juillet 2018 (AFP) – À quelques mois de la réforme des retraites voulue par Emmanuel Macron, « faire croire que nous voudrions supprimer les pensions de réversion est une rumeur malsaine, visant à faire peur », a dénoncé lundi le chef de l’État.

« Dès 2019 nous refondrons notre régime de retraite pour protéger mieux ceux dont les carrières sont hachées, instables, atypiques », ce qui concerne « bien souvent les carrières des femmes », a-t-il déclaré devant le Congrès.

« Rien ne changera pour les retraités d’aujourd’hui », a-t-il affirmé, déclenchant des exclamations dans les rangs des parlementaires.

« Pour la première fois ce qui a été choisi n’a pas été de faire une économie sur les retraités d’aujourd’hui ou ceux qui s’apprêtent à partir à la retraite, mais de refonder un système de retraite juste, unique, transparent, qui viendra progressivement remplacer la quarantaine de systèmes existants », a insisté le président de la République.

Cette réforme est nécessaire car les jeunes « ne croient plus au système de retraite » et « ne pensent pas que ce système permettra de financer la leur ».

« Tout le monde semble oublier que notre système de retraite, auquel je tiens profondément, est un système par redistribution, c’est-à-dire un système reposant sur la solidarité entre générations », a rappelé M. Macron, ajoutant que « la retraite n’est pas un droit pour lequel on a cotisé toute sa vie (mais) ce que les actifs paient pour les retraités ».

gbh/chr/sd