Medef: les commerçants et les gestionnaires financiers soutiennent Saubot

PARIS, 4 juin 2018 (AFP) – La fédération des commerçants et celle des gestionnaires financiers ont annoncé lundi soutenir la candidature d’Alexandre Saubot, ancien vice-président du Medef chargé du pôle social, pour succéder à Pierre Gattaz à la tête de l’organisation patronale.

« Le bureau de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD) a décidé d’apporter son soutien à la candidature d’Alexandre Saubot », a annoncé sur Twitter l’organisme représentant les commerçants français.

La FCD, qui représente les principales enseignes françaises, dispose de 16 sièges à l’assemblée permanente de l’organisation patronale, ce qui en fait une fédération de poids au sein de l’organisation patronale.

L’ancien vice-président du Medef pourra également bénéficier du soutien de l’Association française de la gestion financière (AFG), représentant les gestionnaires des fonds, et qui dispose de cinq sièges à l’assemblée permanente du Medef.

« Nous soutenons Alexandre Saubot », a ainsi indiqué à l’AFP un porte-parole de l’AFG, saluant « la qualité des programmes » de l’ensemble des candidats.

Outre M. Saubot, quatre prétendants sont encore en lice pour succéder à M. Gattaz: Geoffroy Roux de Bezieux, autre vice-président du Medef, Patrick Martin, président du Medef Auvergne-Rhône-Alpes, Frédéric Motte, à la tête du Medef Hauts-de-France, et Olivier Klotz, du Medef Alsace.

Deux candidats semblent toutefois en position de force: Alexandre Saubot, qui dispose déjà du soutien de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), de la fédération professionnelle du secteur de la métallurgie (UIMM) et de la Fédération bancaire française (FBF); et Goffroy Roux de Bezieux, qui a obtenu le soutien de la Fédération des services aux particuliers (FESP) et de la Fédération française des assureurs (FFA).

D’autres grosses fédérations, à l’image de la Fédération française du bâtiment (FFB), ou de la Fédération française des industries de santé (FEFIS) n’ont pour leur part pas encore annoncé leur préférence. La FFB doit pour sa part se décider le 14 juin.

La bataille se joue simultanément au niveau des fédérations territoriales, qui ont aussi des voix à l’Assemblée générale: 25 présidents de Medef territoriaux et régionaux ont déjà annoncé leur soutien à M. Roux de Bézieux.

Les 560 membres de l’assemblée générale du Medef se prononceront sur le nom du futur président du Medef le 3 juillet.

vab/ef/LyS