Médicaments: 165 postes supprimés en France après une réorganisation de MSD

PARIS, 26 juin 2020 (AFP) – Le laboratoire MSD, raison sociale en France du géant américain Merck, va se réorganiser avec la création d’une nouvelle entité indépendante, ce qui occasionnera 165 suppressions de postes dans l’Hexagone, a-t-il fait savoir vendredi.

MSD va créer une nouvelle société indépendante en France, Organon France, qui sera une filiale du groupe Organon & Co, le nouveau laboratoire indépendant de MSD consacré à la santé des femmes, aux médicaments biosimilaires et à ses marques en cardiologie, dermatologie, neurologie et pneumologie.

A terme, le groupe Organon sera totalement indépendant de MSD, qui veut se recentrer sur l’oncologie, les vaccins et les médicaments à destination des hôpitaux.

Cette réorganisation au sein d’une entité indépendante passe en France par « un impact net de 165 emplois », selon le groupe. Dans le détail, 176 postes seront créés chez Organon France, et 27 salariés de MSD France seront transférés vers la nouvelle société.

Les autres salariés de MSD France dont les postes sont concernés auront la possibilité de « se repositionner sur Organon », explique le groupe, les nouveaux postes créés leur étant réservés en priorité.

Le plan de sauvegarde de l’emploi inclura aussi un plan de départ anticipé à la retraite, indique le groupe.

lem/tq/dlm