Metz: Perturbation du conseil régional du Grand Est par des personnels en colère

STRASBOURG, 24 mars 2017 (AFP) – Des agents de la région Grand Est qui manifestaient contre la dégradation de leurs conditions de travail ont fait irruption vendredi lors de la séance plénière du Conseil régional à Metz, entraînant une suspension des débats, a-t-on appris auprès des syndicats.

Environ 400 agents de la région participaient vendredi matin à Metz à une manifestation organisée par une intersyndicale, et près de 200 autres s’étaient installées au même moment devant l’entrée du Conseil régional à Strasbourg, a indiqué le secrétaire général du syndicat CGT des personnels de la région Grand Est, Pascal Koehler.

A Metz, où se tenait la séance plénière du Conseil régional du Grand Est, qui réunit les anciennes régions Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne, des manifestants ont fait irruption dans l’hémicycle et le président Philippe Richert a levé la séance.

Les manifestants entendaient protester contre une « détérioration constante des conditions de travail de tous les agents du Conseil régional Grand Est » et « l’absence de moyens dévolus aux politiques de ressources humaines, notamment sur le régime indemnitaire, les recrutements et les remplacements ».

« On ne peut pas fournir un service public de qualité avec les effectifs actuels », estime M. Koehler, qui dit craindre la suppression de plusieurs centaines de postes dans le cadre de l’harmonisation des situations des agents des trois anciennes régions.

bra/csg/pad