Ministère du Travail: manifestation à Paris contre la baisse des effectifs

 

20/06/2017 – Dialogue et relations sociales – GRH et formation

PARIS, 20 juin 2017 (AFP) – Entre 200 et 300 militants et salariés du ministère du Travail se sont rassemblés mardi à Paris pour dénoncer une « baisse drastique des effectifs » depuis 2007, notamment des inspecteurs de travail, « catastrophique pour les salariés », a constaté une journaliste de l’AFP.

Venus de toute la France, ils ont répondu à l’appel de l’ensemble des syndicats du ministère du Travail (CGT, CFDT, Unsa, Sud, FO, FSU et CNT) à faire grève et à manifester.

Depuis 2007, près de 20% des effectifs ont été supprimés au ministère du Travail, qui compte actuellement environ 8.000 postes équivalent temps plein, selon ces syndicats.

« C’est catastrophique pour les salariés (en général) et nous, on n’en peut plus », a résumé Martine Corneloup (CGT). Tous les ans, « entre 150 et 200 postes sont supprimés », a de son côté assuré Astrid Toussaint (Sud Travail).

Résultat: « il y a moins de capacité à vérifier si les droits des salariés sont respectés et les entreprises sont de moins en moins contrôlées », a poursuivi Bernadette Baron, de la FSU, dont la secrétaire générale, Bernadette Groison, était également présente.

Les syndicats réclament, entre autres, au ministère qu’il mette fin aux suppressions de postes et pourvoie les postes vacants, alors que 150 postes doivent encore être supprimés cette année, selon eux.

Le 19 mai, au lendemain de la prise de fonction de la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, l’intersyndicale du ministère avait organisé une journée d’action (grève, manifestation, occupation de la direction régionale Ile-de-France).

Les syndicats n’ont toujours pas rencontré la ministre, mais un rendez-vous de « prise de contact » est prévu entre son cabinet et les représentants syndicaux, a souligné Laurent Lefrançois (FO).

bow/cel/cb