Multinationales françaises: la moitié des effectifs et du chiffre d’affaires à l’étranger

PARIS, 20 septembre 2016 (AFP) – Plus de la moitié des emplois et du chiffre d’affaires des multinationales françaises était le fait de leurs filiales à l’étranger en 2013, implantées essentiellement dans l’Union Européenne même si les destinations tendent à se diversifier, a révélé l’Insee mardi.

« En 2013, les groupes français multinationaux (hors secteur bancaire) contrôlent 37.000 filiales à l’étranger. Ces filiales réalisent un chiffre d’affaires de 1.240 milliards d’euros, soit 53% du chiffre d’affaires consolidé des groupes. Elles emploient 5,4 millions de salariés, soit 55 % de leurs effectifs », précise l’institut dans une étude.

Les principaux acteurs de ce déploiement à l’international restent les grands groupes (ceux qui emploient plus de 5.000 personnes ou réalisent plus de 1,5 milliard d’euros de ventes). Ils représentent à eux seuls 84% du chiffre d’affaires réalisé par les entreprises françaises à l’étranger et 80% des effectifs en dehors de la France.

L’Union européenne reste la première zone d’implantation des multinationales françaises, accueillant 38% des effectifs.

« Le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Espagne regroupent à eux seuls plus d’un million de salariés (…). Derrière l’UE, les Bric (Brésil, Russie, Inde, Chine) et les États-Unis arrivent en deuxième et troisième positions, avec respectivement 24% et 11% des effectifs », poursuit le document.

Mais ces zones d’implantation tendent à se diversifier. En 2013, 63% des 58 milliards d’euros d’investissements corporels à l’étranger ont ciblé des pays hors UE, à commencer par les Etats-Unis.

Les secteurs d’activité varient fortement d’un pays à l’autre. « En 2013, 39% des salariés des groupes français multinationaux qui travaillent à l’étranger sont employés dans des filiales industrielles et 57% dans les activités tertiaires », expose l’étude.

Mais la part des emplois dans l’industrie atteint 53% en Allemagne tandis que le secteur tertiaire emploie une plus grande part des effectifs au Brésil (71%), en Inde (64%) et aux Etats-Unis (62%).

hse/edy/cb/nm