Nord: le charcutier Jean Caby liquidé, 232 salariés licenciés

SAINT-ANDRÉ-LEZ-LILLE, 27 juin 2018 (AFP) – Après presque un siècle d’activité, le tribunal de commerce de Lille a prononcé mercredi la liquidation judiciaire du charcutier Jean Caby, spécialiste de la saucisse cocktail basé à Saint-André, près de Lille, entraînant le licenciement de 232 salariés.

« Le tribunal a constaté l’irrecevabilité de la dernière offre présentée (…) et a donc décidé de prononcer la liquidation judiciaire de la société, entraînant le licenciement de tous les salariés », a affirmé à l’AFP l’avocat des salariés, Me Ralph Blindauer.

L’offre de reprise présentée mercredi au tribunal par un Danois prévoyait de reprendre 122 salariés. « Elle n’a recueilli l’adhésion d’aucune des parties dans cette procédure », selon l’avocat.

« Si on avait eu la certitude qu’il allait bien reprendre 122 salariés et qu’il allait continuer à faire tourner l’entreprise correctement, on aurait dit oui, mais le dossier n’était vraiment pas solide », a-t-il ajouté.

Un consortium également en lice pour reprendre l’entreprise a jeté l’éponge après avoir échoué à réunir les fonds nécessaires.

Jean Caby appartient depuis 2012 à la société américaine Foxlease food, représenté par Eric Steiner, qui n’a pas souhaité s’exprimer à l’issue de l’audience, tout comme l’avocate de l’entreprise.

Placée en redressement judiciaire depuis décembre, l’entreprise, presque centenaire, va donc fermer ses portes vendredi.

A Saint-André, une fois tombée la décision du tribunal, l’intégralité des salariés ont cessé de travailler.

« On s’y attendait, ça fait six mois qu’on nous balade, je n’ai jamais cru à la reprise. Maintenant, il faut se battre pour partir dans de bonnes conditions », lance Sébastien, 41 ans. « Même si c’était prévisible, c’est vraiment triste, au bout de 26 ans de boite être mis dehors comme ça, ça fait un peu mal… », ajoute Stéphane, un collègue à ses côtés.

Les salariés organiseront une distribution gratuite de saucisses devant l’usine jeudi matin.

« On a plus de boulot et on a un stock de saucisses, plutôt que de laisser pourrir 50 tonnes de marchandises on va les donner », explique ainsi Mouloud Amara, délégué CGT.

« Nous devons désormais nous battre pour avoir des indemnités supra-légales et nous voulons montrer à tous que ce combat est juste. On n’est pas des bandits, on a bossé comme des chiens et on nous a foutus dehors comme des malpropres », s’est-il insurgé.

La première charcuterie Jean Caby a été créée en 1919 à Lille, dix ans avant l’ouverture de l’usine de Saint-André, selon le site internet de l’entreprise.

L’entreprise, qui se targue d’avoir été la première société européenne à commercialiser des produits sous-vide en 1951, a créé son produit emblématique, la saucisse cocktail, en 1986. Elle projetait d’ouvrir une nouvelle usine à Comines (Nord), pour augmenter sa vitesse de fabrication.

zl/rl/mpf