Optique, prothèses: « nous allons tenir » la promesse du « reste à charge zéro » (Buzyn)

PARIS, 12 avril 2018 (AFP) – Le remboursement intégral d’une offre d’optique et de prothèses dentaires et auditives est une promesse d’Emmanuel Macron et « nous allons la tenir », a affirmé jeudi la ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

« C’était une promesse, nous allons la tenir, avec un calendrier qui va s’étaler le long du quinquennat », a-t-elle déclaré sur RMC et BFMTV.

« On va annoncer au mois de juin le calendrier de mise en oeuvre » de cette réforme, afin « que les Français n’aient plus besoin de débourser de l’argent de leur poche pour accéder à des soins absolument indispensables ».

Trois négociations parallèles sont en cours depuis l’automne, pour les soins dentaires, optiques et auditifs.

« Selon les filières le calendrier va être différent », a prévenu Mme Buzyn, ajoutant que « les premières annonces seront probablement faites sur le secteur dentaire », où les discussions sont « bien avancées ».

Pour l’optique, en revanche, « c’est plus compliqué », a-t-elle reconnu, « parce que la filière (…) s’est organisée avec énormément d’opticiens sur le territoire » et que la réforme « risque de changer les équilibres économiques à terme ».

« C’est pour ça que les annonces ne peuvent pas être brutales » et que les changements « vont se faire sur deux, trois ans ».

La ministre de la Santé a indiqué que la fréquence de remboursement des lunettes passerait à une paire tous les trois ans « si c’est pour des raisons esthétiques », mais « si c’est pour des raisons médicales, avec une vue qui baisse, ce sera accéléré ».

Pour financer le « reste à charge zéro » dans les trois secteurs, « l’Assurance maladie va mettre de l’argent pour rembourser ces soins et c’est normal », a-t-elle ajouté, précisant que « l’objectif » de la réforme est aussi de ne pas accroître les tarifs des complémentaires santé.

gbh/db/gf