Ordonnances travail: les routiers ne doivent pas s’inquiéter (Borne)

PARIS, 20 septembre 2017 (AFP) – Les routiers « n’ont aucune raison de s’inquiéter » sur l’impact des ordonnances travail sur leurs temps de pause ou de repos, a déclaré mercredi la ministre des Transports Élisabeth Borne sur RTL.

« J’entendais l’autre jour un chauffeur qui pensait que les ordonnances travail allaient remettre en cause ses temps de pause et ses temps de repos. Il n’en est pas question », a déclaré Mme Borne, qui reçoit mercredi à son ministère des organisations syndicales de transporteurs routiers.

Les temps de pause et de repos sont « fixés dans le code des transports pour des raisons de sécurité » et les ordonnances travail « ne les remettent absolument pas en cause », a affirmé la ministre.

Le renforcement des accords d’entreprise prévu par les ordonnances ne doit pas inquiéter les routiers, a-t-elle assuré.

« Tout ce qui renvoie à des enjeux de sécurité dans les transports ne se négociera pas au niveau des entreprises », a-t-elle ajouté.

Les syndicats routiers CFDT et CFTC ont déjà organisé lundi des rassemblements et barrages à Paris et en régions pour protester contre les ordonnances, qualifiées de « catastrophe sociale » pour la branche.

lby/jdy/er