Ouverture dominicale: accord signé au Bon Marché

PARIS, 25 novembre 2016 (AFP) – Un accord sur le travail dominical a été signé vendredi au Bon Marché (groupe LVMH), un grand magasin parisien pour une mise en oeuvre dès début janvier, a-t-on appris de sources concordantes.

L’accord a été signé par les syndicats CFDT et CFE-CGC, largement majoritaires (63%) dans le grand magasin de la Rive Gauche de Paris, a indiqué à l’AFP un représentant de la CFE-CGC. Un porte-parole de LVMH a confirmé « la signature d’un accord au Bon Marché ».

Le texte garantit le volontariat et prévoit des week-ends complets travaillés (samedi et dimanche), avec des contreparties croissantes pour le samedi en fonction du nombre de week-ends effectués dans l’année. Le dimanche est majoré dans tous les cas de 100%, c’est-à-dire payé double.

En revanche, l’accord ne prévoit pas de repos compensateur.

Pour « reconnaître l’investissement professionnel » des salariés qui travailleront les fins de semaine, stipule le texte, il est prévu, pour les 12 premiers week-ends complets travaillés, une majoration de 25% des heures effectuées le samedi. Du 13e jusqu’au 24e, les heures du samedi sont majorées de 50%, puis de 75% au-delà.

Une commission de suivi est instaurée, a indiqué à l’AFP Jacques Biancotto, président de la CFE-CGC Commerce, en observant qu’il sera « plus facile de contrôler » l’application de cet accord car il n’y a qu’un seul établissement au Bon Marché, au contraire par exemple des Galeries Lafayette qui comptent plusieurs magasins.

Le texte avait été initialement mis à signature pour le 18 novembre mais la CFDT avait demandé des « garanties » supplémentaires, notamment « sur les créations d’emplois », a expliqué Betty Soudet, secrétaire générale du syndicat CFDT commerce Ile-de-France.

sp/shu/pb