Paris va indemniser ses agents venant travailler en vélo

PARIS, 10 décembre 2015 (AFP) – Les agents de la ville de Paris qui viennent travailler en vélo vont recevoir une indemnité kilométrique, décision dont la mise en oeuvre devrait être approuvée la semaine prochaine par le Conseil de Paris pour « favoriser la pratique du vélo », selon les écologistes.

Le principe de cette indemnité, qui sera de 25 centimes par km, est porté par le groupe écologiste de la capitale, mais approuvé par la majorité du Conseil. La ville de Paris compte 50.000 agents.

Pour mettre en oeuvre cette mesure, David Belliard et Anne Souyris qui dirigent le groupe écologiste, demandent d’inscrire une dépense de un million d’euros au budget de la ville, qui sera voté la semaine prochaine.

La loi sur la transition énergétique promulguée en août dernier prévoit une telle prise en charge par un employeur qui peut être cumulée avec un abonnement de transport lorsqu’il s’agit « d’un trajet de rabattement vers une gare ou une station ».

Les décrets d’application doivent encore être publiés, mais la ville de Paris est d’accord sur le principe de l’indemnité, selon l’exécutif.

Nathalie Kosciusko-Morizet (Les Républicains), qui dirige l’opposition à la maire PS de la capitale Anne Hidalgo, a indiqué devant la presse qu’elle approuvait ce principe, car il « faut pousser à la pratique du vélo, c’est bon pour la santé ».

Selon une expérimentation réalisée en Belgique auprès de 10.000 salariés dans 15 entreprises, cette indemnité a « généré une hausse de 50% de l’utilisation du vélo », selon les responsables du groupe écologiste.

La ville de Paris a adopté un plan vélo qui vise à tripler les déplacements en bicyclette à Paris d’ici 2020.

ff/mat/sd/pb