Peillon et Montebourg s’engagent à « protéger » la Sécurité sociale

PARIS, 22 décembre 2016 (AFP) – Vincent Peillon et Arnaud Montebourg, candidats à la primaire de la gauche, se sont engagés à garantir le niveau de remboursement des soins par la Sécurité sociale en signant jeudi une pétition en ligne initiée par le professeur André Grimaldi.

« Je m’engage à préserver notre Sécurité sociale, pour qu’elle remplisse pleinement son rôle de protection de tous les Français, face à toutes les maladies, qu’elles soient graves ou bénignes, aiguës ou chroniques », a déclaré dans un communiqué M. Peillon.

« Oui je m’engage à protéger la Sécurité sociale, cet acquis fondamental de notre pays », a tweeté M. Montebourg.

Cette pétition a déjà reçu quelque 180.000 soutiens sur le site change.org, dont de nombreux médecins comme la pneumologue Irène Frachon, qui a dénoncé le scandale du Mediator, mais aussi des infirmières, des universitaires et autres personnalités comme le philosophe Michel Onfray ou le comédien François Morel.

Ce texte a été rédigé en réaction au programme de François Fillon qui « souhaitait réserver les remboursements de la Sécurité Sociale aux seules maladies graves ou chroniques », souligne André Grimaldi, en se félicitant que le candidat LR ait « changé d’avis et reculé devant le tollé provoqué par sa proposition ».

« Mais il faut faire beaucoup plus pour obliger les candidats à la présidence de la République à s’engager à ne pas diminuer les remboursements des soins préventifs et curatifs par la Sécu », a ajouté le professeur dans un additif à sa pétition paru mercredi, en estimant que « les assurances complémentaires ne peuvent pas assumer le rôle de la Sécurité sociale ».

jmt/chr/cam