Petites entreprises: le fonds de solidarité accessible à 50% de perte de chiffre d’affaires en avril

 PARIS, 30 mars 2020 (AFP) – Les petits entrepreneurs seront éligibles au fonds de solidarité en avril à partir de 50% de perte de chiffre d’affaires, contre 70% en mars, a annoncé lundi le ministre de l’Economie Bruno Le Maire sur RMC/BFMTV.

La condition pour en bénéficier sera abaissée « à 50% de perte de chiffre d’affaires au mois d’avril pour couvrir un nombre encore plus important de personnes », a déclaré M. Le Maire.

Ce fonds a été mis en place pour aider les très petites entreprises et indépendants dont l’activité s’est soit arrêtée, soit est durement affectée par la crise économique liée au coronavirus.

« Les restaurants, les théâtres, les cafés, les cinémas, tout ceux-là, c’est forfaitaire, 1.500 euros quand leur activité est fermée, ils peuvent le toucher », a détaillé M. Le Maire.

Lorsque l’activité n’est pas complètement arrêtée, la perte de chiffre d’affaires est compensée sur la base de celui réalisé le même mois de l’année dernière, et jusqu’à 1.500 euros.

Le ministre s’est également dit prêt à « aller au-delà » des 2.000 euros actuellement accordés au cas par cas aux petites entreprises menacées de faillite.

« Je suis prêt dans le réexamen que nous ferons de ce fonds de solidarité au début du mois d’avril, avec les organisations professionnelles, avec les régions, à aller au-delà de ces 2.000 euros », a déclaré M. Le Maire.

« Nous savons que 2.000 euros, même ajoutés aux 1.500 euros, ça peut être un peu court pour quelques commerces, quelques indépendants qui ont des salariés, qui ont des charges peut-être plus importantes et qui seraient menacés de faillite », a-t-il reconnu.

« Le fonds de solidarité sera maintenu tant que durera l’état d’urgence sanitaire », a enfin assuré le ministre.

boc/jld/shu