Plainte de salariés contre le déménagement d’une usine d’Amcor

CAEN, 29 mars 2017 (AFP) – Des salariés d’une usine normande de l’australien Amcor, qui doit fermer d’ici juin, ont déposé plainte après une tentative de la direction, selon eux, de déménager leurs matières premières, a-t-on appris mercredi auprès du parquet.

« J’ai saisi le commissariat d’Argentan et me suis rapproché de la direction du travail qui m’a informé qu’elle avait envoyé un inspecteur du travail sur place », a indiqué à l’AFP Hugues de Phily, le procureur de la République d’Argentan (Orne) où se trouve cette usine d’emballages.

Selon Patrick Henry, délégué CGT du site, la plainte contre la direction de cette usine, qui emploie 86 salariés d’après le syndicat, a été déposée mardi.

« Amcor pratique la politique du pire, à savoir un déménagement prématuré de son site de production pour lui permettre d’ores et déjà de produire à l’étranger », accuse le syndicat dans un communiqué.

« Les salariés ne laisseront pas démanteler illégalement leur unité de production », poursuit le syndicat.

Selon la CGT, huit semi-remorques se sont présentés mardi devant le site pour embarquer 32 palettes sur lesquelles étaient emballés, et étiquetés en vue de quitter le site, les matières premières et des produits semi-finis de l’usine.

Selon le syndicat, les camions n’ont pas pu rentrer car « le portail est en panne ». Un huissier, envoyé par la direction, est venu constaté les faits, a précisé la CGT. Selon le syndicat, les camions étaient garés mercredi matin non loin de l’usine.

Il s’agit d’une plainte pour « entrave à l’exercice du bon fonctionnement des instances représentatives du personnel », a précisé le procureur confirmant que la plainte était liée à la tentative de déménagement présumée.

La direction de l’usine n’était pas joignable dans l’immédiat.

Selon le syndicat, 84 des 86 salariés de cette usine sont en grève depuis le 21 mars contre la fermeture annoncée le 20 février de cette usine. Les salariés affirment ne pas bloquer le fonctionnement de l’usine.

Selon son site internet, Amcor est un des leaders mondiaux de l’emballage. La société australienne affiche un bénéfice après impôts en hausse de 7,5% pour 2016 (à 671 millions de dollars), pour un chiffre d’affaires de 9,5 milliards de dollars. Le groupe emploie 31.000 personnes dans 43 pays.

Selon la CGT, la direction a justifié la fermeture du site par un manque de commande des produits fabriqués par l’usine.

clc/dom/pad/spi