Premier accord chez Ryanair pour couvrir salariés et intérimaires en Allemagne

PARIS, 4 avril 2019 – La compagnie irlandaise à bas coûts et le syndicat allemand Verdi ont finalisé leur entente, le 27 mars dernier, sur le premier accord collectif signé par Ryanair couvrant les salariés allemands.

Le premier accord d’entreprise signé par Ryanairs et le syndicat allemand Verdi s’applique de novembre 2018 à fin mars 2021 aux 1 100 salariés allemands ainsi qu’aux intérimaires employés par Ryanair en Allemagne. Auparavant, les représentants des salariés avaient obtenu du gouvernement qu’il comble une lacune dans le droit du travail allemand permettant aux compagnies aériennes d’échapper à la mise en place d’un comité d’entreprise. Mais avec cet accord, les salariés employés en Allemagne bénéficieront de la législation sur la protection contre le licenciement et du maintien de salaire en cas de maladie. « Grâce à ce paquet global, explique Christine Behle, membre de Verdi, nous avons pu mettre un terme aux conditions de travail extrêmement précaires. »

Augmentation du salaire de base

L’accord prévoit aussi une augmentation du salaire de base de 600 euros ainsi que d’autres revalorisations pouvant atteindre 250 euros. De plus, une garantie horaire minimale de 600 heures par an s’applique à tout le personnel de bord. Le texte prévoit aussi des règles d’indemnisation ou de réembauche en cas de fermeture de base d’affectation ou de réduction du nombre d’avions. L’accord a été salué par la Fédération internationale des ouvriers du transport (ITF) qui estime qu’« un quart de la main-d’œuvre dans l’UE est désormais couvert par la négociation collective et la moitié par des accords visant à mettre en œuvre des normes minimales nationales ».