Première baisse du nombre de contrats aidés depuis 2013

PARIS, 19 décembre 2016 (AFP) – Le nombre de bénéficiaires de contrats aidés a baissé de 26.000 au 3e trimestre, un recul inédit depuis le début de l’année 2013, selon une étude publiée lundi par la Dares.

Fin septembre, le nombre de bénéficiaires de contrats aidés s’établissait à 518.000 personnes en métropole, en baisse de 26.000 (-5%) par rapport à fin juin. Ces effectifs étaient restés sur « une période de hausse constante depuis le début de l’année 2013 », rappelle le service des statistiques du ministère du Travail.

La baisse trimestrielle, qui s’observe pour presque « tous les types de contrats », est « particulièrement forte dans le secteur marchand », où les contrats aidés ont diminué de 15.000 (-20%). Cela « s’explique essentiellement par les consignes restrictives qui ont été adressées aux organismes prescripteurs afin de respecter les enveloppes budgétaires de l’année 2016 », selon la Dares.

En revanche, les effectifs du secteur non marchand, qui concentre la majorité des contrats aidés, fléchissent à peine (-4.000, -2%).

Le nombre de bénéficiaires d’emplois d’avenir est, quant à lui, en nette baisse (-8.000, soit -7%). Cette « tendance » à la baisse, « amorcée en début d’année », « s’amplifie au fur et à mesure de la sortie des jeunes entrés dans le dispositif en 2013 », explique la Dares.

Seuls les contrats du « secteur de l’insertion par l’activité économique » augmentent, avec 2.000 bénéficiaires de plus, soit 131.000 à fin septembre.

Sur un an, en revanche, les effectifs de contrats aidés, tous types confondus, restent en hausse de 13.000 (+3%).

En comptant les contrats en alternance et les embauches de jeunes en CDI, qui donnent aussi droit à des aides financières, 1,55 million de personnes bénéficiaient d’emplois aidés à la fin septembre, soit 49.000 de plus (+3%) que l’année précédente.

jah/cel/jpr