Présidentielle: un manifeste pour mieux concilier vie perso et pro

PARIS, 6 janvier 2017 (AFP) – L’observatoire OPE a lancé vendredi un manifeste « pour une meilleure conciliation vie personnelle et professionnelle », avec des propositions d’actions destinées aux candidats à l’élection présidentielle.

L’Observatoire de l’équilibre des temps et de la parentalité en entreprise (OPE) veut placer au coeur des débats cette « question d’intérêt général, prioritaire pour la performance économique et sociale » du pays, constatant que les « situations d’épuisement professionnel (sont) de plus en plus nombreuses ».

Il propose la tenue d’un « Grenelle des temps », auquel participeraient syndicats, associations, acteurs publics et privés, et où serait posée la question de « la gestion du temps dans les entreprises, les administrations, l’école ou les transports publics ».

L’OPE lance également des pistes pour mieux coordonner et mobiliser les politiques publiques dans ce domaine, notamment envers les jeunes parents, les « aidants » familiaux et les familles monoparentales, autant de populations « particulièrement exposées ».

Enfin, l’association propose de « faire de l’État un employeur exemplaire », par exemple en sensibilisant les cadres de la fonction publique « à la prise en compte de l’équilibre de vie des agents ».

Selon un baromètre de l’OPE, sept actifs sur dix disent « manquer de temps au quotidien » et trouvent, par ailleurs, que leur employeur « ne fait pas grand-chose pour les aider à concilier vie professionnelle et vie personnelle ».

Le stress au travail coûterait jusqu’à 3% à 4% du PIB des pays industrialisés, selon le Bureau international du travail (BIT). Soit pour la France entre 63 et 85 milliards d’euros par an.

jta/shu/mm