Presstalis: 3e jour de blocage partiel pour les journaux nationaux

PARIS, 14 mai 2020 (AFP) – La distribution des journaux nationaux et de certains magazines a été bloquée pour la deuxième journée consécutive mercredi dans une partie de la France par les distributeurs de presse, après l’annonce d’un éventuel plan de liquidation des structures locales de Presstalis.

Les journaux nationaux n’étaient notamment pas distribués à Lyon ni à Marseille, selon les bureaux de l’AFP.

Plusieurs titres ont indiqué que des versions numériques étaiaent disponibles sur leurs sites. Les journaux régionaux bénéficient de leur côté de leurs propres réseaux de distribution.

Le Syndicat du Livre-CGT avait appelé à la non-parution des journaux pour protester contre le plan déposé mardi par les quotidiens pour reprendre le principal distributeur de journaux en France, Presstalis, de nouveau étranglé par les dettes.

Ce plan propose la reprise d’une centaine des 209 postes du siège parisien de Presstalis, et 125 des 193 postes de la plate-forme de Bobigny, qui gère la distribution des quotidiens. Il propose cependant la liquidation de ses filiales SAD et Soprocom, qui comptent plus de 500 salariés et desservent près de 10.000 points de vente de presse en France.

Le tribunal de commerce de Paris doit se prononcer vendredi sur ce plan.

bur-tsz/fpo/nth