Prime Covid: grève dans une entreprise de transport de produits de santé

CLERMONT-FERRAND, 10 juin 2020 (AFP) – Une partie des salariés d’Eurotranspharma, entreprise de transport de produits de santé basée à Clermont-Ferrand, étaient en grève mercredi à l’appel d’une intersyndicale pour dénoncer le « manque de respect » de la direction malgré leur mobilisation durant la crise sanitaire.

Les sites de Moussy-le-Neuf (Seine-et-Marne), Toulouse, Loudéac (Côtes d’Armor), Nancy, Nice, Lyon et Arras sont touchés par le mouvement de grève tandis que des débrayages ont été observés sur d’autres sites comme celui de Bordeaux, a indiqué à l’AFP Gokhan Cevenli, représentant syndical de la CFDT.

Dans un tract commun, tous les syndicats de l’entreprise (CGT, SAT, CFDT, CFTC, CFE-CGC) réclament « une reconnaissance financière forte pour l’ensemble des salariés qui s’est impliqué pendant cette crise sanitaire, par l’attribution d’une prime d’un montant de 1.000 euros ».

« La direction nous a proposé une prime Covid de 500 euros, mais nous contestons ce montant. C’est un manque de respect pour le personnel qui est resté mobilisé durant toute la période de confinement », a précisé le responsable syndical, estimant à environ 200 le nombre de salariés en grève, sur les 400 que compte l’entreprise.

Samuel Alouin, directeur général de l’entreprise, a indiqué pour sa part à l’AFP que la grève touchait « cinq sites sur 18, soit 10% à 15% du personnel ».

Eurotranspharma « s’est fortement mobilisée durant toute la crise, aussi bien au niveau de son personnel que financièrement », a-t-il affirmé, estimant à « un million d’euros » les pertes de l’entreprise depuis le début d’année.

« Les premiers jours du confinement, notre activité a un peu augmenté, de 20% environ, mais elle a diminué ensuite, beaucoup de pharmacies fonctionnant au ralenti comme les services des hôpitaux hors Covid », a-t-il justifié.

Les mesures prises en faveur des salariés, dont la prime de 500 euros, représentent « 300.000 euros » supplémentaires selon lui.

« Nous avons livré en masques et en gel hydroalcoolique les hôpitaux, les pharmacies, les ehpad et les grossistes pour éviter la pénurie durant tout la période de pandémie », a assuré de son côté le représentant syndical M. Cevenli, évoquant « un surcroît d’activité de 30% ».

Dans leur tract, les syndicats rappellent qu’au niveau national, 5.500 cas de Covid-19 ont été déclarés et que 35 décès sont à déplorer au sein même de l’activité transport de marchandises.

« Eurotranspharma est le +fleuron+ du groupe EHDH, leader en France du transport de produits de santé, et bientôt premier groupe européen de transport et logistique de santé ! Il semblerait évident que nous soyons justement récompensés de par nos engagements courageux ! », affirment-ils.

cca/clw/rhl