Projet d’extension du contrat de chantier: « un scandale » pour la CFE-CGC

PARIS, 2 juillet 2017 (AFP) – Le président de la CFE-CGC, François Hommeril, a jugé « scandaleux » que le sujet du contrat de chantier soit discuté dans le cadre du projet de réforme du Code du travail, dénonçant « une vieille lune du patronat », lors d’une interview dimanche sur France Inter.

« On ne voit pas ce que ce sujet là vient faire dans le projet de loi » d’habilitation à légiférer par ordonnances, présenté la semaine dernière en Conseil des ministres, a déclaré le représentant de la CFE-CGC.

« Le CDI de projet c’est une vieille lune du patronat, ce n’est rien d’autre que l’intérim sans le surcoût de l’intérim », a-t-il ajouté.

« C’est toute la précarité du statut qui pèse sur le salarié, c’est un scandale que ce sujet là soit dans le projet », a-t-il poursuivi.

Le CDI de projet est un contrat qui prend fin quand un projet est achevé, à l’image des « contrats de chantier » déjà possibles dans le BTP.Il offre une souplesse à l’employeur qui ne peut pas prévoir avec certitude la date de fin d’un contrat.

Dans son projet de réforme du Code de travail, le gouvernement envisage de l’étendre à d’autres secteurs que le BTP. Cette idée avait systématiquement été défendue par le Medef lors des réformes du travail de 2013 et 2015.

est/cel/pad