PSA Sochaux recrute un millier d’intérimaires

MULHOUSE, 11 mai 2017 (AFP) – L’usine PSA de Sochaux (Doubs) va recruter un millier d’intérimaires d’ici à l’été pour constituer une équipe de travail de week-end, a-t-on appris jeudi auprès de la direction.

Les intérimaires seront en partie recrutés via internet dès vendredi.

L’usine prévoit de démarrer mi-septembre une équipe de VSD (vendredi-samedi-dimanche) qui nécessite le recrutement d’environ 1.000 salariés en intérim, « si possible » avant les congés d’été fin juillet, a indiqué le porte-parole du site à l’AFP.

Ce recrutement d’une ampleur « exceptionnelle » dans l’histoire récente du site, selon le porte-parole, permettra d’augmenter la production des Peugeot 3008 et de fabriquer le nouveau modèle « Grandland X » du constructeur allemand Opel, récemment racheté par PSA, a-t-on précisé de même source.

Outre des embauches classiques proposées lors de job-datings collectifs, les agences d’intérim recruteront une partie des candidats via un « salon en ligne » de l’emploi.

120 postes seront proposés via ce dispositif conçu par Pôle Emploi, qui sera mis en place pour PSA du 12 mai au 7 juillet, a indiqué la direction régionale de Pôle Emploi Bourgogne-Franche-Comté.

Inédite pour PSA Sochaux, cette procédure permettra d’élargir le périmètre des candidatures à toute la France pour des emplois à qualification particulière, spécialistes en maintenance, robotique, électronique.

Le candidat inscrit sur un site web sera recontacté par l’employeur pour un rendez-vous téléphonique, a précisé à l’AFP Delphine Rossit, chargée de communication à la direction régionale de Pôle Emploi.

L’équipe de week-end de PSA Sochaux travaillera entre 28 et 29 heures par semaine, les vendredis et samedis après-midis et une partie du dimanche.

La nouvelle vague d’intérimaires portera leur nombre à près de 2.500, un niveau jugé excessif comparé aux 8.900 salariés permanents, selon les syndicats.

Ceux-ci réclament des embauches en contrat à durée indéterminée (CDI), « au minimum 300″ pour FO qui souligne que certaines lignes de fabrication risquent de compter plus d’intérimaires que de permanents. Le site de Sochaux a  » fait en sorte d’éviter » ce scénario et a renoué avec les embauches en CDI (70) depuis l’an dernier, a répondu son porte-parole.

« On ne peut plus continuer ainsi, ayons des salariés +sous contrat+ PSA pour faire vendre des véhicules PSA », a dit Eric Peultier, secrétaire (FO) du comité d’établissement.

L’équipe VSD devrait entraîner l’embauche d’environ 1.000 autres intérimaires chez les sous-traitants locaux de PSA, selon Denis Sommer, élu au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté en charge du dialogue social.

cr/lg/fm