Rail: accord de branche signé par trois syndicats

PARIS, 8 juin 2016 (AFP) – La première convention collective du secteur ferroviaire a reçu les signatures de trois syndicats sur sept, a indiqué mercredi à l’AFP le président de l’Union des transports publics et ferroviaires (UTP), Jean-Pierre Farandou.

Les trois organisations signataires (Unsa, CFDT et CFTC) « représentent environ 40% des 170.000 salariés de la branche », a affirmé M. Farandou.

L’accord reste toutefois suspendu pendant deux semaines à une éventuelle opposition des autres syndicats.

« On va déclencher cette période de 15 jours, en espérant que le droit d’opposition ne sera pas au-dessus de 50% », a déclaré le président de l’UTP.

Pour l’heure, seul FO a fait savoir qu’il mettra son veto à l’accord, tandis que la CGT et SUD ne se sont pas encore prononcés sur ce point.

« S’il n’y a pas d’accord, il n’y aura pas de convention collective », a mis en garde M. Farandou, soulignant « l’avancée sociale considérable » que constitue ce texte.

Selon les estimations de l’UTP, la convention collective, combinée au « décret socle » fixant les règles de travail minimales du secteur et au nouvel accord d’entreprise de la SNCF, réduira l’écart de coût entre public et privé de 20% à 8%.

« Il faut savoir convenir que le meilleur compromis à été trouvé, il faut savoir le prendre et le faire vivre », a-t-il ajouté, rappelant que « le ferroviaire est en concurrence avec d’autres modes de transport », tant pour les passagers que pour les marchandises.

gbh/cb/mm