Réforme des retraites: réactions au rapport Delevoye

PARIS, 18 juillet 2019 (AFP) – Une réforme des retraites d' »ampleur », un âge pivot « stupide », des propositions « injustes », des « zones d’ombre »: les partenaires sociaux et des personnalités politiques ont réservé jeudi un accueil mitigé au rapport Delevoye qui veut inciter les Français à travailler plus longtemps.

– CFDT : Le syndicat, qui « revendique une réforme globale du système de retraites depuis de nombreuses années », salue dans un communiqué « un système envisagé plus contributif et plus juste ». Mais son secrétaire général Laurent Berger a jugé devant la presse « totalement stupide de fixer un âge de liquidation de la retraite complète à 64 ans ».

– CGT : Ce « projet de régression sociale » est « injuste, individualiste », estime la confédération dans un communiqué. Il « est destiné à faire des économies sur le dos des salariés en accélérant la baisse de leurs pensions et en reculant l’âge d’accès à une retraite pleine et entière ». Dire que l’âge légal reste à 62 ans, « c’est prendre les gens pour des imbéciles », a protesté le leader de la CGT Philippe Martinez devant des journalistes.

– Unsa : « La préservation des droits acquis constitue un point essentiel » et « des zones d’ombre subsistent ». Opposé à la mise en place d’un âge pivot, le syndicat « continuera à exiger qu’il n’y ait pas de perdants avec cette réforme » et souhaite que les partenaires sociaux soient décideurs et déterminent les paramètres du régime (valeur du point, taux de cotisation…) ». (communiqué)

– CFTC : Le syndicat salue « certaines options », comme « les droits familiaux renforcés », mais « rejette en revanche la piste d’une décote appliquée en cas de départ avant 64 ans ». « Cela revient à augmenter l’âge de départ à la retraite, sans le dire », et « pénalise les assurés qui auraient pu partir avec un taux plein, sans décote, à 62 ans dans le système actuel ». (communiqué)

– SUD-Rail : « Pour les cheminots, c’est la triple peine: une augmentation des cotisations salariales » d’ici à 2025 « qui entraînera une baisse de salaire », « entre 8 et 15% de baisse » des pensions, un départ à la retraite « à 62 ans avec décote, qui sonne la fin des spécificités liées à notre histoire sociale ». SUD-Rail prévoit « dès la rentrée » des actions « de grève et de manifestation ». (communiqué)

– SNPL : Le premier syndicat des pilotes de ligne « demande le maintien du régime de retraite complémentaire obligatoire des navigants » du transport aérien, « mis en place en 1951 et qui n’a jamais coûté un centime aux contribuables ». « Toute tentative de suppression de ce régime ne pourrait que provoquer des tensions sociales très fortes. » (communiqué)

– Medef : L’organisation patronale « soutiendra les grands principes de cette réforme », a indiqué devant la presse son président, Geoffroy Roux de Bézieux, « saluant » son « ampleur ». Mais il sera « vigilant » sur la question de la gouvernance du nouveau régime et le sort des « réserves » financières accumulées par les « régimes fourmis ».

– CPME : La Confédération des PME est « dubitative sur l’instauration d’un âge pivot », qu’elle juge « facteur de confusion mais également d’incertitudes pour l’équilibre financier du régime ». Il faudra « être extrêmement vigilant sur certains éléments majeurs à l’avenir », comme « le mode de calcul effectif de révision de la valeur du point ». (communiqué)

– Christian Bourreau, vice-président de la Confédération française des retraités : « Ça va dans le bon sens » car « ce sera le même système pour tout le monde, je m’en réjouis. Mais j’attends de voir les détails, je me méfie des détails ». (sur RTL)

– Eric Woerth (LR), président de la commission des finances de l’Assemblée : « L’âge d’équilibre n’équilibrera en rien le système financier. En réalité, comme le gouvernement n’a pas le courage de reculer l’âge de départ » à la retraite, « alors que c’est la clef de tout, il se contente de faire jouer la décote et la surcote ». « Il y aura nécessairement des perdants ». (communiqué)

– Xavier Bertrand (ex-LR), président des Hauts-de-France : « En route vers une baisse généralisée des pensions de retraite… C’est inacceptable! » (Twitter)

er-mpe/bfa/sd