Rémunération, retraite, emploi: les thèmes à aborder au prochain quinquennat (sondage)

PARIS, 16 janvier 2017 (AFP) – La rémunération, l’âge de départ à la retraite et la sécurité de l’emploi sont les thèmes que les salariés souhaitent voir abordés en priorité lors du prochain quinquennat, selon un sondage Ipsos publié lundi.

Invités à choisir parmi dix thèmes, celui des rémunérations arrive en tête (50% des salariés interrogés), suivi de l’âge de départ à la retraite (39%), de la sécurité de l’emploi (36%), du chômage (35%) et des conditions de travail (32%), montre ce sondage réalisé pour le Figaro et le centre d’enseignement supérieur et de formation professionnelle (Cesi).

Loin derrière, arrivent la durée hebdomadaire du travail (18%), l’égalité hommes-femmes dans les entreprises (15%) et la fiscalité des entreprises (14%). Le dialogue social et la formation professionnelle arrivent en dernier, avec 10% chacun.

Chez les chefs d’entreprise, la fiscalité des entreprises est le thème à privilégier (69%). Arrivent ensuite le chômage (31%), l’âge de départ à la retraite (28%), le durée hebdomadaire du travail (25%), la sécurité de l’emploi (24%), les rémunération (24%), les conditions de travail (20%), l’égalité hommes-femmes dans les entreprises (14%), le dialogue social (13%) et la formation professionnelle (12%).

Interrogés sur le rythme des réformes, 55% des salariés souhaitent les « espacer dans le temps pour éviter un blocage du pays ». 45% penchent plutôt pour le lancement d’un « maximum de réformes en début de quinquennat pour profiter de la légitimité que confère l’élection ».

Les chefs d’entreprises souhaitent que le futur gouvernement lance un maximum de réformes au début du quinquennat (70%).

En outre, 63% des salariés interrogés préféreraient « un système dans lequel le nombre de chômeurs est faible, quitte à ce que la sécurité de l’emploi soit limitée ». 37% choisissent « un système dans lequel la sécurité de l’emploi est élevée, quitte à ce que le nombre de chômeurs soit important ».

Sondage réalisé sur internet auprès d’un échantillon représentatif de 1.000 salariés du secteur privé, du 13 au 20 décembre. Et par téléphone auprès de 406 chefs d’entreprise travaillant dans tous les secteurs du 12 au 22 décembre.

bow/cel/php