Renault Sandouville recrute encore, dont 100 nouveaux CDI

 ROUEN, 4 octobre 2016 (AFP) – L’usine Renault de Sandouville (Seine-Maritime), près du Havre, spécialisée sur les véhicules utilitaires, a annoncé mardi 100 nouveaux recrutements en CDI en 2016 et 100 nouveaux CDD pour renforcer les équipes de nuit, dans un communiqué.

« Ces recrutements font suite aux 183 embauches en CDI réalisées en 2015 et aux 122 CDI annoncés au mois d’avril 2016, portant à 405 le nombre de nouveaux collaborateurs sur le site », a indiqué la direction de l’usine.

« Les postes proposés seront essentiellement des postes d’opérateurs de fabrication et s’adresseront à des candidats titulaires de diplômes tels que CAP-BEP, BAC Pro ou BTS-DUT ».

S’agissant des CDD, la nouvelle série de 100 contrats temporaires s’ajoute à une première vague du même nombre au cours des 18 derniers mois.

Le site de Sandouville, spécialisé il y a quelques années dans le haut de gamme (Laguna, Espace IV), avait failli fermer avant d’être reconverti en usine pour véhicules utilitaires (VU).

On y construit désormais le Renault Trafic, mais aussi le fourgon Nissan NV300, le Vivaro d’Opel et Vauxhall et le Talento de Fiat.

La commercialisation du Trafic a débuté en octobre 2014. 93.000 Trafic ont été produits en 2015, un modèle devenu leader sur le marché français et un des deux premiers en Europe.

« Il a été annoncé en comité d’établissement que nous sommes déjà à 106.000 et que nous serons à 120.000 en fin d’année », a déclaré à l’AFP Fabien Gloaguen, délégué Force Ouvrière, syndicat majoritaire dans l’usine.

En 2016, pour répondre à la demande, Sandouville est passée aux 3X8 avec des équipes de nuit qui vont être renforcées avec les 100 nouveaux CDD.

« Les CDD c’est également très important car c’est un bon marche-pied pour le CDI, c’est mieux que l’intérim », a commenté le syndicaliste.

L’usine de Sandouville compte 3.000 salariés et 1.400 intérimaires.

hel/gvy/aro