Renoncement aux soins: plus de 35.000 personnes « accompagnées » par l’Assurance maladie

PARIS, 6 juillet 2018 (AFP) – Plus de 35.000 Français ont bénéficié du dispositif de lutte contre le renoncement aux soins mis en place fin 2014 dans le Gard et étendu depuis à l’ensemble du territoire, a indiqué vendredi la Caisse nationale d’assurance maladie (Cnam).

Une « cellule » d’agents chargés « d’identifier » et « accompagner » les personnes « en situation de renoncement aux soins », avec l’appui de « partenaires » du même département (professionnels de santé, travailleurs sociaux, Pôle emploi…): le dispositif testé dans le Gard a fait florès.

L’Assurance maladie l’a progressivement généralisé en métropole, où les 101 caisses primaires (CPAM) sont toutes « opérationnelles » depuis le mois de mars.

Ce dispositif a produit « des résultats très prometteurs », selon la Cnam, qui précise dans un communiqué qu’entre novembre 2014 et janvier 2018, « 35.433 assurés ont bénéficié de ce dispositif » et que « près d’un dossier sur deux a abouti à la réalisation de soins ».

Près de 5.000 personnes ont notamment bénéficié d’un « plan d’accompagnement financier » de l’Assurance maladie.

Par ailleurs, plus d’une personne sur trois s’est vue « ouvrir des droits », notamment à la couverture maladie universelle (CMU) ou à l’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS).

gbh/db/mm