Représentativité, retraite: les pilotes inquiets alertent le gouvernement

PARIS, 19 avril 2019 (AFP) – Les pilotes, inquiets d’une possible remise en cause de leur représentativité spécifique et de l’avenir de leur caisse de retraite spéciale, ont alerté le gouvernement via un préavis de grève « technique » pour début mai, a-t-on appris vendredi de source syndicale.

Ce préavis, du 6 au 11 mai, a été déposé par le SNPL, syndicat majoritaire dans la profession, mais « uniquement pour des raisons techniques », a expliqué à l’AFP cette source syndicale au sein des pilotes d’Air France, confirmant l’existence de ce préavis révélé par le quotidien La Tribune.

Il ne s’agit pas de « faire peur aux clients », mais d’alerter le gouvernement sur un « sujet qui nous tient à coeur et sur lequel nous serons extrêmement attentifs », a ajouté cette source.

Car côté Air France, il existe une « dynamique de confiance », « positive », que les pilotes ne veulent « pas casser », a insisté cette source.

Les pilotes craignent qu' »un amendement soit déposé » au projet de loi Mobilités, examiné en commission à l’Assemblée nationale à partir du 14 mai après son adoption par le Sénat, visant à remettre en cause leur représentativité spécifique.

Dans le cadre de la réduction du nombre de branches entamée depuis la loi travail de 2016, le gouvernement réfléchit à la mise en place d’une branche du transport aérien incluant tous les métiers de l’aérien.

Dans cette hypothèse, faute de représentativité spécifique, les pilotes, qui ne font pour l’instant partie d’aucune branche, pourraient se retrouver fondus au sein d’un secteur où les personnels au sol sont très largement majoritaires.

Interrogé par l’AFP, le ministère du Travail ne fait « aucun commentaire ».

Quant au ministère des Transports, il rappelle que la ministre Elisabeth Borne avait souhaité, en clôture des assises nationales du transport aérien, l’élaboration d’une convention collective nationale couvrant l’ensemble des salariés du secteur, « dans le respect des spécificités sectorielles ou catégorielles, et des règles de représentativité syndicale actuelles ».

Les pilotes s’inquiètent aussi de l’avenir de leur caisse de retraite spécifique, dans le cadre de la réforme des retraites, a ajouté la source syndicale.

Face aux « flottements » et « incertitudes » sur ces sujets, le SNPL a envoyé un courrier au Premier ministre et aux ministères des Transports et du Travail pour les alerter sur ces « points d’inquiétude », avec le préavis de grève, a-t-elle précisé.

sp-sw/bow/shu