Reprise dans l’artisanat du bâtiment qui embauche à nouveau

PARIS, 19 juillet 2017 (AFP) – L’artisanat du bâtiment recommence à embaucher, pour la première fois depuis la crise de 2008, la reprise ayant accéléré au deuxième trimestre, a annoncé mercredi la Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment (Capeb).

D’avril à juin, l’activité du secteur a progressé de 2,5% comparé à la même période de 2016 (après +1,5% de janvier à mars), une reprise toujours menée par le logement neuf (+4,5%), tandis que l’entretien-rénovation (+1%) suit plus modérément, détaille-t-elle dans un communiqué.

Cette croissance qui « s’accélère sur l’intégralité du territoire », souligne la Capeb, va de pair avec une légère hausse de l’emploi dans l’artisanat du bâtiment (+0,3% sur un an). Il représentait 692.758 salariés au 1er trimestre.

Quant à l’activité en sous-traitance dans le BTP, elle progresse « pour 32% des entreprises artisanales du secteur », à un niveau « très supérieur à la moyenne observée sur les sept dernières années ».

De leur côté, les ventes de logements anciens sont à leur plus haut niveau depuis qu’elles sont compilées, soit 2001, ce qui « promet de beaux jours » pour l’activité en entretien-rénovation.

Cette année dans l’artisanat du bâtiment, les créations nettes d’emplois devraient ainsi « s’élever à 4.000 embauches », estime Patrick Liébus, président de la Capeb.

« C’est la première fois depuis 2008 que nos entreprises commencent à réembaucher », souligne-t-il, appelant le gouvernement à prolonger les aides fiscales concédées aux particuliers pour les travaux de rénovation, afin de ne pas « casser » cette reprise.

Ainsi l’ensemble des signaux sont « au vert pour une consolidation de la reprise sur les mois à venir », se réjouit la confédération.

La Capeb sera particulièrement vigilante concernant les éventuelles mesures visant à permettre aux TPE et PME de se développer et d’embaucher, dit M Liébus.

Cette reprise de l’activité est tirée par la construction neuve: avec 397.700 logements commencés sur les 12 derniers mois, à fin mai, celle-ci connaît une hausse de 14% comparé à la même période, un an plus tôt.

De leur côté les permis de construire progressent de 12,9%, ce qui est positif pour la suite de l’année.

Toutes les régions voient leur activité croître de 1,5% à 4% et leur rythme de croissance s’accélérer, notamment les Hauts-de-France (+2%), la Bourgogne-Franche-Comté (+1,5%) et l’Auvergne-Rhône-Alpes (+3,5%).

Après quatre ans de difficultés, l’artisanat du bâtiment a commencé à retrouver des couleurs en 2016, avec une hausse de l’activité de 1,5%.

ref/mch/ggy