Reprise potentielle de Fonderie du Poitou: audience de nouveau reportée, au 9 avril

POITIERS, 28 mars 2019 (AFP) – Le tribunal de commerce de Poitiers a reporté jeudi au 9 avril sa décision sur une éventuelle reprise du sous-traitant automobile Fonderie du Poitou Fonte (FPF), basé à Ingrandes-sur-Vienne (Vienne), a-t-on appris de source syndicale.

Ce même tribunal avait déjà reporté la semaine dernière l’audience qui devait se tenir ce jeudi.

De son côté, le tribunal de commerce de Lyon avait reporté mercredi au 10 avril son audience sur l’usine mitoyenne de Saint-Jean Industries Alu, également en redressement judiciaire.

Les deux unités voisines, qui emploient près de 900 personnes, font en effet l’objet de trois offres de reprise conjointes, dont celle du géant britannique Liberty House.

C’est d’ailleurs sur la demande de Liberty House que le tribunal a consenti ce nouveau report, a-t-on confirmé de source syndicale.

« Nous restons attachés à nos offres pour les deux sites et les discussions avec toutes les parties intéressées se poursuivent. Nous avons donc demandé aux tribunaux une extension des procédures pour permettre la poursuite de ces discussions », avait déclaré mardi à l’AFP Liberty House.

Interrogé le 19 mars par le député Modem de la Vienne Nicolas Turquois, lors de la séance des questions au gouvernement, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire avait estimé que l’offre de Liberty House était « solide » mais méritait « d’être améliorée ».

Alors que les deux sous-traitants automobiles reprochent à leur principal client, Renault, de ne pas s’impliquer assez dans la recherche d’une solution, le ministre avait souligné que le gouvernement allait « poursuivre les discussions » avec le constructeur afin que « le volume de commandes soit suffisant pour le repreneur ».

pjl/ff/spi