Retraites: « La CGT ne joue pas le jeu de la démocratie sociale » (Ndiaye)

PARIS, 21 novembre 2019 (AFP) – La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a accusé jeudi la CGT de ne « pas jouer le jeu de la démocratie sociale » sur la réforme des retraites, alors que « le gouvernement est ouvert au compromis ».

« Quand on est une organisation syndicale responsable, on se met à la table des négociations », a estimé Mme Ndiaye sur LCI, en précisant qu’elle visait la CGT qui « ne joue pas le jeu de la démocratie sociale » et « refuse systématiquement d’entrer dans une négociation ».

« Si le sujet est binaire avec certaines organisations syndicales et que c’est: +soit vous enlevez la réforme, soit vous gardez la réforme et c’est la manifestation+, je ne vois pas tellement comment on peut trouver une solution de compromis », a-t-elle critiqué.

Opposée à cette réforme des retraites, la CGT a appelé, avec FO, la FSU et Solidaires à une « première journée de grève » le 5 décembre, rejoignant plusieurs syndicats de la RATP et de la SNCF. Les appels se sont étoffés depuis, avec des syndicats d’Air France, d’avocats, mais aussi des « gilets jaunes ».

La CGT-Cheminots et SUD-Rail ont refusé de participer à une réunion sur la réforme des retraites consacrée à la SNCF ce jeudi avec le haut-commissaire aux Retraites, Jean-Paul Delevoye, et le secrétaire d’État aux Transports, Jean-Baptiste Djebbari.

De leur côté, l’Unsa, la CGT et la CFE-CGC de la RATP ont refusé de participer à une table ronde.

« Le gouvernement est ouvert au compromis, c’est la raison pour laquelle nous expliquons que tout est sur la table (…) pour pouvoir négocier, il faut avoir des gens autour de la table de négociation », a ajouté la secrétaire d’Etat.

Le Premier ministre Edouard Philippe, qui doit recevoir lundi et mardi les partenaires sociaux, a expliqué jeudi sur France Inter qu’il veut les « entendre avant de prendre des décisions ».

La CGT n’a, pour l’heure, pas confirmé sa participation. Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez a rencontré M. Delevoye fin octobre.

el/dec/cbn