Retraites: la CPME appelle le gouvernement à rejeter une hausse des cotisations

PARIS, 18 décembre 2019 (AFP) – La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) a appelé mercredi le gouvernement à refuser la hausse des cotisations proposée par le numéro un de la CFDT, Laurent Berger, dans le cadre de la réforme des retraites.

« Il en est de la responsabilité du gouvernement de ne pas céder à la menace et de refuser une telle solution de facilité », a réagi la CPME dans un communiqué diffusé avant une rencontre en fin d’après-midi avec le Premier ministre Edouard Philippe.

« La CPME ne pourrait accepter ce type de marchandage revenant à ponctionner le pouvoir d’achat des salariés et à diminuer la compétitivité des entreprises françaises en augmentant le coût du travail », a-t-elle prévenu.

Dans un entretien paru mardi dans La Croix, M. Berger a proposé une hausse des cotisations afin d’éviter l’âge d’équilibre que le gouvernement souhaite introduire dès 2022 dans le cadre de sa réforme des retraites.

Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, avait alors assuré que le gouvernement était défavorable à la hausse des cotisations suggérée.

arz/soe/mcj