Retraites: l’Unsa ferroviaire appelle à manifester le 24 septembre mais pas à faire grève

PARIS, 16 septembre 2019 (AFP) – L’Unsa ferroviaire, deuxième syndicat de la SNCF, a décidé lundi d’appeler les cheminots à manifester à Paris le mardi 24 septembre contre la réforme des retraites, mais pas à faire grève lors de cette journée nationale d’action de la CGT.

Deux autres syndicats représentatifs de la SNCF, la CGT-Cheminots (1er syndicat) et SUD-Rail (3e), appellent eux à faire grève et à manifester le 24 septembre

Jugeant cette journée « fondamentale », l’Unsa ferroviaire la qualifie aussi, comme ses « collègues de l’Unsa-RATP », de « premier +coup de semonce+ adressé au gouvernement », alors que le haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye préconise un système universel de retraite faisant disparaître les régimes spéciaux, notamment ceux de la SNCF et de la RATP.

Vendredi, une grève très suivie pour défendre le régime spécial de retraite des agents RATP a très fortement perturbé le trafic des métros, RER, tramways et bus dans Paris et sa région.

« Dans un contexte de changement profond et global du système ferroviaire » avec la réforme du rail votée l’an dernier, l’Unsa ferroviaire « souhaite adresser un signal clair au gouvernement en se joignant à la manifestation » parisienne du 24 septembre « pour la défense » des régimes spéciaux de retraite et des services publics, explique le syndicat dans un communiqué.

« La pénibilité est la grande absente de tous les débats », déplore dans son communiqué l’Unsa ferroviaire, qui « souhaite une mobilisation massive » le 24 septembre et envisage « un mouvement de plus grande ampleur si le gouvernement se refuse à véritablement négocier ».

« L’ADN de l’Unsa, c’est la négociation. On veut faire bouger les choses en négociant », mais « s’il y a des blocages, si on n’est pas entendus, on travaillera avec l’Unsa-RATP pour unir nos forces en Ile-de-France et peser » sur le débat sur les retraites, a déclaré à l’AFP Florent Monteilhet, secrétaire général adjoint de l’Unsa ferroviaire.

Le syndicat, avec d’autres fédérations Unsa, « va travailler pour faire converger les forces Unsa en ciblant l’Ile-de-France », a-t-il ajouté, en précisant que pour la journée du 24, le vote avait été « assez serré » au sein de son organisation entre appel à la grève et appel à manifester.

er/cel/ide