Retraites: « tout le monde y perdra », estime Hommeril (CFE-CGC)

PARIS, 3 décembre 2019 (AFP) – François Hommeril, le président de la CFE-CGC, estime mardi que « tout le monde y perdra » dans la future réforme des retraites même s’il « ne faut rien attendre » selon lui de la mobilisation de jeudi, à laquelle la confédération des cadres va participer.

« D’une façon générale, tout le monde y perdra », dit-il dans un entretien dans l’Humanité.

« Les salariés du privé qui ont accumulé des réserves pour faire face au déséquilibre démographique vont évidemment y perdre », relève-t-il. « Tout le monde sait que les 130 milliards d’euros de réserves vont être utilisés pour financer la convergence des différents régimes », ajoute le responsable syndical.

« Les carrières incomplètes vont être particulièrement touchées », poursuit M. Hommeril, rappelant avoir « sur ce point un désaccord profond avec le gouvernement, qui prétend que cette réforme leur sera bénéfique ». « C’est absolument faux (…). Le gouvernement continue de penser qu’il a raison contre tout le monde, cela n’a aucun sens ».

A propos de la mobilisation du 5 décembre, à laquelle sa confédération va participer en battant le pavé aux côtés de la CGT, FO et Solidaires, fait plutôt rare, le leader syndical se montre sceptique.

« Je pense qu’il ne faut rien en attendre », dit-il.

« Toutes les manifestations tout à fait justifiées qui ont eu lieu ces dernières années se sont heurtées au passage en force des gouvernements qui ont systématiquement détourné ce type de mobilisation collective de leur objectif », explique le président de la CFE-CGC.

« Ce gouvernement use de mensonge et de la manipulation pour faire passer ses projets dérégulateurs. Et ce n’est pas la capacité mobilisatrice des syndicats qui fait peur au gouvernement », observe M.Hommeril.

Lui va manifester jeudi pour « ouvrir les yeux aux gens ».

bow/lum/sp