Retraites : une quinzaine de députés LREM pour une « alternative à l’âge pivot »

PARIS, 31 décembre 2019 (AFP) – Une quinzaine de députés principalement de l’aile gauche de LREM réclament une « alternative à l’âge pivot » du projet de réforme des retraites, jugé « injuste socialement », pour tenir compte « de l’ensemble des situations particulières ».

« L’âge de référence de départ à la retraite ne peut être le même pour tous. L’âge pivot serait injuste socialement », écrivent-ils dans une tribune mardi sur le site de Libération.

L’âge de départ devrait, selon eux, « être modulable en fonction des parcours de chacun sous la forme d’un âge d’équilibre individualisé, à partir duquel le niveau de pension de chaque retraité serait garanti ».

Les syndicats « réformistes, ainsi que certaines organisations patronales se sont exprimés en ce sens, il est donc possible de trouver un consensus sur cette alternative à l’âge pivot », poursuivent-ils.

L’exécutif prévoit d’instaurer un âge pivot dès 2022, assorti d’un bonus-malus, pour les départs à la retraite. Une « ligne rouge », notamment pour la CFDT qui en demande le retrait.

« Des solutions alternatives à l’âge pivot existent », soutiennent les élus LREM qui appellent au dialogue avec les partenaires sociaux « afin de parvenir à un consensus viable pour tous ».

« L’équilibre financier du système n’étant pas une priorité immédiate », soutiennent-ils, « sa tenue ne doit pas perturber la mise en oeuvre de la réforme ».

La tribune est signée par une quinzaine de députés macronistes et l’ex-LREM Matthieu Orphelin.

dch/cs/or