Saint-Gobain PAM (canalisations): inquiétudes sur les emplois en cas de rachat chinois

STRASBOURG, 27 septembre 2019 (AFP) – La vente de Saint-Gobain PAM à son concurrent chinois Xinxing risquerait de détruire les emplois en France du fabricant de canalisations, s’inquiète un rapport d’expertise, un scénario que la direction de l’entreprise a fermement repoussé vendredi.

« À la question de savoir si (…) Xinxing décide de conserver une base d’emplois à Pont-à-Mousson +fief de Saint-Gobain PAM+, la réponse est négative », conclut un rapport du cabinet Adit, commandé par le conseil régional Grand Est, dont l’AFP a eu copie d’une synthèse.

Selon ce document, révélé jeudi par les quotidiens les quotidiens régionaux L’Est Républicain et Le Républicain Lorrain, le candidat acquéreur chinois souhaiterait uniquement « supprimer l’un de ses principaux concurrents », en « liquidant la base de production » pour ne garder que les brevets de Saint-Gobain PAM et la marque.

Le cabinet recommande une nationalisation provisoire, le temps de trouver un autre repreneur porteur d’un « véritable projet industriel ».

« Cette étude ne reflète en aucun cas +les+ orientations stratégiques » de Saint-Gobain PAM, a réagi la direction de l’entreprise vendredi, précisant qu’elle n’avait « pas été sollicitée » pour son élaboration.

« Le projet de partenariat, s’il voit le jour et quel que soit le partenaire potentiel choisi, vise à renforcer le positionnement de PAM, donc à consolider ses emplois », a appuyé Saint-Gobain PAM dans un communiqué signé de son directeur général, Ludovic Weber.

Saint-Gobain PAM, communément connue sous le nom de « Pont-à-Mousson » et filiale du groupe français de matériaux, emploie 2.200 salariés en France, principalement en Meurthe-et-Moselle et en Haute-Marne, sur un effectif mondial de 9.000 personnes.

Le fabricant de canalisations travaille depuis plusieurs mois à la possible cession de 60 % de ses parts. Selon les observateurs du dossier et les représentants syndicaux, la piste du concurrent chinois Xinxing est privilégiée. Elle n’est pas exclusive et n’est soumise à aucun impératif de temps, selon les réponses répétées de la direction.

« Le projet de partenariat est un complément stratégique à un plan (…) de réorganisation des activités dans le monde et un plan ambitieux de compétitivité pour nos sites français, devant permettre de consolider un projet commercial et industriel solide », a ajouté Saint-Gobain PAM dans son communiqué.

cor-dsa/az