Savoie: fin de la grève chez MSSA (chimie) après 25 jours de conflit

GRENOBLE, 11 mai 2020 (AFP) – La grève sur les salaires menée par une majorité des ouvriers de production de MSSA, fabricant de produits chimiques basé en Savoie, a pris fin lundi soir, a-t-on appris auprès de la direction et de FO, syndicat majoritaire.

« Après 25 jours de grève historiquement longue sur les salaires, les grévistes de MSSA se sont rassemblés pour la première fois devant l’usine. Après un vote des grévistes devant le portail, le syndicat a décidé de mettre un terme à la grève », a annoncé Pierre Didio, secrétaire général de FO Savoie.

Le comité social et économique (CSE) de cette entreprise de 300 personnes à Plombières était réuni lundi pour donner un avis à la proposition de revalorisation salariale de la direction, qui avaient évolué à la hausse lors de négociations sans toutefois aboutir.

« L’avis a été défavorable par 6 voix contre de FO et 5 voix pour de la CFE-CGC et de la CFDT », a détaillé à l’AFP Paul-Olivier Léon, DRH de l’entreprise.

L’avis étant consultatif, la proposition patronale s’appliquera toutefois. Elle consiste en « une augmentation générale de 1,4% des salaires avec un seuil de 40 euros par personne garantissant une augmentation minimum de 520 euros par an, une augmentation individuelle allant de 0,5% à 1% selon la catégorie, soit une augmentation moyenne de 2,7% ».

De plus, une prime de 1.400 euros, une amélioration de la prime d’ancienneté et un renforcement de l’abondement de l’employeur sur le plan d’épargne d’entreprise sont prévues.

Si FO a souligné les « avancées obtenues sous sa pression », celles-ci n’ont « pas satisfait » le syndicat, « au regard du montant de 8,2 millions d’euros de bénéfice qu’a engrangé l’entreprise ».

De son côté, M. Léon s’est « félicité de la reprise du travail », en relevant les voix favorables des deux autres syndicats du site savoyard.

« Nous appelons à une reprise en toute sécurité, sans tension quels qu’ont été les choix de chaque salarié », a ajouté M. Léon, remerciant « les non grévistes et les volontaires qui ont été formés pour remplacer les postes en production ».

La direction « espère avec tous les syndicats, y compris FO, tourner la page de cette épisode et reconstruire un dialogue social de meilleure qualité. On va s’y atteler ».

Créé en 1898, MSSA, anciennement Métaux Spéciaux, est aujourd’hui filiale du groupe japonais Nippon Soda. Outre du sodium et du chlore – à raison de 215.000 tonnes par an -, l’usine fabrique du lithium depuis cinq ans. C’est le seul producteur de sodium implanté ailleurs qu’en Chine.

sla/fga/eb