Scission au Crédit Mutuel: l’intersyndicale inquiète pour l’emploi

PARIS, 6 septembre 2018 (AFP) – L’intersyndicale du groupe Crédit Mutuel a annoncé jeudi avoir déclenché un mécanisme interne en vue de préserver l’emploi au sein du groupe en cas de sortie du Crédit Mutuel Arkea de l’ensemble mutualiste.

« Devant la gravité de la situation et l’exacerbation du conflit », une intersyndicale regroupant six organisations représentatives du groupe Crédit Mutuel (CFDT, CFTC, CGT, CGT-FO, SNB/CFE/CGC et UNSA) a demandé à ce qu’une réflexion soit engagée en interne afin de trouver des « solutions aux problèmes d’emplois qui pourraient naître de restructurations », est-il expliqué dans un communiqué.

L’objectif de « cette démarche active et anticipée sera, nous l’espérons, à même de limiter les conséquences sociales », déclare l’intersyndicale.

Après des années de conflit ouvert, Crédit Mutuel Arkéa, qui regroupe les fédérations Bretagne, Sud-Ouest et Massif Central du groupe mutualiste, avait annoncé en janvier avoir engagé une procédure de désaffiliation du groupe Crédit Mutuel, chapeauté par la Confédération nationale du Crédit Mutuel (CNCM).

« Ce conflit pourrait +impacter+ de manière significative la stratégie économique ou l’organisation du Crédit Mutuel tout entier et compromettre la stabilité des emplois de l’ensemble du groupe », s’alarment les organisations syndicales qui appellent « les acteurs de ce conflit inutile à reprendre le chemin du dialogue et de la raison ».

cgu/bt/soe/sd