SEB transfère 81 postes de son berceau historique en Côte-d’Or vers son siège lyonnais

 DIJON, 14 février 2017 (AFP) – Le groupe français de petit électroménager SEB a annoncé son intention de transférer 81 postes de son berceau historique de Selongey (Côte-d’Or) vers son siège d’Ecully, dans la banlieue lyonnaise, a appris l’AFP mardi auprès de la direction du groupe.

L’annonce officielle aux représentants des salariés a été faite mardi au cours d’un Comité central d’entreprise et concerne des postes dans le domaine du marketing, dont le déménagement est envisagé à l’été 2017, et dans celui de la recherche, à l’été 2018.

Le site de Selongey, à une trentaine de kilomètres au nord de Dijon, où le groupe a été fondé en 1857 sous la forme d’un atelier de ferblanterie, emploie plus de 450 personnes.

Parmi les représentants des salariés, certains se sont notamment inquiétés du fait que plusieurs employés ne pourraient pas déménager de Selongey vers Ecully, à plus de 200 km de là, a-t-on appris de source syndicale.

La direction répond que l’objectif est que « le plus grand nombre de salariés puisse rejoindre le site d’Ecully », mais garantit qu’elle s’emploiera à « trouver une solution pour tout le monde ».

Le siège du groupe a déménagé à Ecully en 1976, où sont basées aujourd’hui les directions recherche et marketing. Ces transferts s’inscrivent dans la volonté du groupe d’en faire un pôle mondial d’innovation. Le site de Selongey est quant à lui devenu le pôle d’excellence mondiale de l’autocuiseur.

Devenu SEB (Société d’emboutissage de Bourgogne) en 1944, le groupe a notamment connu son essor grâce au lancement de la « super cocotte » en 1953. SEB est aujourd’hui présent dans près de 150 pays, et emploie quelque 26.000 personnes dans le monde, dont environ 6.000 en France.

SEB a racheté l’allemand WMF en 2016 pour près de 1,8 milliard d’euros, ce qui va lui permettre de devenir numéro un des articles culinaires en Allemagne et régner sur le marché professionnel mondial des machines à café automatiques.

Dans cette nouvelle configuration, le chiffre d’affaires pro forma du groupe SEB devrait atteindre environ 6 milliards d’euros en 2016, contre 4,77 milliards d’euros en 2015 sans WMF.

ode/dfa/LyS